RALLYE DE LOZERE 2011

1ER DU GENERAL :  BERENGUER Jean Francois / BERENGUER Aline berenguer

 

2EME DU GENERAL : VIVENS Yannick / VALIBOUZE Christophe

vivens2

 

3EME DU GENERAL : ANDRE Gerard /  ANDRE Frédéric

andre

 

4EME DU GENERAL : JEZEQUEL Andre / LE ROY Gwenaelle

jezequel

 

5EME DU GENERAL : CLAIRET Pascal  /  BRUN Wilfried

caliret

 

6EME DU GENERAL : DERORY Stephane / BESSAY Audrey

derory

 

7EME DU GENERAL : TRIVINO Yohann / FOURNIER Christophe

trivino

 

8EME DU GENERAL : MALTA Julien / GANDOU Carole

malta

 

9EME DU GENERAL : POUGNANT Nicolas / VALENCIA David

pougnant

 

10EME DU GENERAL : DELMAS Yvan / TREMOUILLES Bruno

delmas

 

11EME DU GENERAL :VIRAZEL Sébastien /  DE MONTREDON Jean-Francois

11virazel

 

12EME DU GENERAL : PERIER Eric / PERIER Annie

12Perier

 

13EME DU GENERAL : BARBIER Patrice / PISELLI Théo

13barbier

 

14EME DU GENERAL : ST LEGER Laurent / DOU Catherine

14stleger

 

15EME DU GENERAL : ROCA Gilles / MATAS Nicolas

15roca

 

16EME DU GENERAL : BERGOGNE Cyril / TREBUCHON Philippe

16bergogne

 

17EME DU GENERAL : HOT Jean-Philippe / MASSOL Sébastien

17hot

 

18EME DU GENERAL : CASSAGNE Fabien / COMBE Geoffrey

18cassagne

 

19EME DU GENERAL : COEUGNEZ Arnaud / DELPUECH Bernard

19COEUGNEZ

 

20EME DU GENERAL : VIDAL Julien / BONZI Yohan

20vidal

 

25EME DU GENERAL : RODRIGUES Alberto /  TAVARES Fernando

25rodrigues

 

71EME DU GENERAL : ROUME Hervé / ROUME Jérémy

roume1

roume2

roume3

 

79EME DU GENERAL :  SAUCE CHRISTOPHE / SAUCE GREGORY

sauce1jpg

sauce2

sauce 3

sauce4

sauce6

sauce7

sauce8

 

 

ANALYSE DU WEEK-END :

 

Un petit résumé de notre Lozère, toujours aussi beau même 6 ans après... Quel pied on prend sur ces spéciales mythiques, surtout celle du Collet. Le samedi, notre premier Pompidou a mal démarré avec l'accélérateur bloqué au bout d'un km! Rien de grave mais un bon coup de stress, une trentaine de secondes perdues, et la suite de la spéciale en croisant les doigts pour que ça ne se reproduise pas. Problème vite réglé par Steph et son équipe de choc avec Michel et Daddy. Pour l'anecdote, les spectateurs présents sur la spéciale ont dû être surpris de me voir passer derrière le 91, mais on ne peut pas lutter contre les avions de chasse... La 2 s'est mieux passée jusqu'au Pompidou. A partir de là, gros coup de mou et fin de spéciale difficile. La saxo est physique à conduire et ce n'est pas trop mon point fort! Le dimanche s'est beaucoup mieux passé avec des temps assez correct, surtout au Collet, mais toujours des gros passages à vide et des rétrogadages difficiles à maitriser pour moi. Après une dernière modif de steph, ce problème s'est bien arrangé, et notre dernier Collet s'est bien passé, même si ma prise en main du cable a bien fait marré Greg. C'est pas trop mon truc! La dernière ES aurait dû être une formalité mais elle fut un calvaire. 36 minutes pour faire 14 km, une réparation très difficile à l'arrivée et une liaison très limite pour éviter d'être hors-course (à 2 mn près...). C'est le minimum que l'on pouvait faire pour remercier Stéphane qui a sacrifié beaucoup de choses pour que l'on soit au départ. Son regard à l'arrivée m'a fait plaisir. Pas besoin d'être premier pour jubiler. Au fait, pour ceux qui ne sont pas au courant, on a fini dernier!  Cligne

 

VIDEO :

 

 

 

 

CAMERA EMBARQUEE :

 

  clap-cinema